Œdipe sur la route et Antigone

Pas un mais deux livres conseillés du même auteur : Henri Bauchau. Œdipe sur la route et Antigone reprennent la légende et propose deux œuvres intenses.

Œdipe sur la route commence un an après qu’Œdipe se soit crever les yeux et que Jocaste se soit suicidée. Il va partir sur la route. Sans idée d’où il va mais il sait qu’il doit y aller. Antigone va le suivre. Une route qui va les mener au bord de la folie d’Œdipe et jusqu’à la force et la beauté d’Antigone. Un livre visuel et puissant.

Résumé

Oedipe, celui qui – jouet des dieux – a tué son père et épousé sa mère, quitte Thèbes aveugle et accablé par le poids de sa faute. Avec sa fille Antigone, il s’engage dans une longue errance qui le conduira à Colone, lieu de sa  » disparition « … et de la clairvoyance. Car ce livre est un voyage intérieur dans lequel un homme affronte les ténèbres qu’il porte en lui, jusqu’à atteindre la connaissance de soi. Dans cette quête, Henry Bauchau convoque tour à tour le chant, la danse, le rêve et le délire comme moyens de libération de son héros… Et c’est par la sculpture, au flanc d’une falaise, d’une vague gigantesque, symbole des épreuves déjà franchies ou encore à franchir, que ce délire trouve son expression la plus achevée et la plus visionnaire. Oedipe sur la route, roman d’aventures, roman initiatique, est avant tout une somptueuse interrogation sur l’individu et son destin.

 

Antigone commence juste après la fin du premier roman. Antigone rentre à Thèbes pour arrêter la guerre entre ces deux frères jumeaux. Elle retrouve le palais et sa sœur, Ismène. Elle se sent possédée par une mission et la tragédie se met en place pour ses actes finaux.

Résumé

Lumineuse, intrépide, féminine, l’Antigone d’Henry Bauchau s’inscrit avec force dans l’histoire de la réécriture du mythe.
Il fallait sans doute un roman pour incarner les passions de la jeune mendiante qui, après après avoir suivi son père, le roi aveugle Œdipe, des années durant, prend contre toute prudence le chemin de Thèbes avec l’espoir d’empêcher la guerre entre les fils de Jocaste, ses deux frères tant aimés. Commence alors pour elle une suite d’épreuves, de doutes, de joies et de déchirements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *